Back to top

Test de paternité - Qu'est-ce que c'est ?

 
Le test de paternité est un test génétique (analyse de l'ADN) qui a pour but de clarifier une relation entre deux ou plusieurs personnes. En règle générale, un échantillon de salive ou de sang de la mère, de l'enfant et de leur éventuel père est utilisé à cette fin.

Un test de paternité analyse les zones d'ADN non codantes qui ne sont pas responsables des traits de personnalité tels que la couleur des yeux et des cheveux ou la forme du corps. Ces régions d'ADN génétiquement silencieuses ont une empreinte digitale caractéristique de chaque personne.

Tous les tests de paternité disponibles dans le commerce se limitent à l'analyse de quelques segments d'ADN (appelés microsatellites ou STR : short tandem repeats) répartis sur différents chromosomes. Pour rappel, chaque être humain possède 23 paires de chromosomes, une du père et une de la mère. Ainsi, les STR analysées ont aussi deux schémas d'expression différents (allèles), l'un de la mère et l'autre du père. Les STR sélectionnées se caractérisent également par une forte variation génétique entre les individus. Le test de paternité est maintenant fondé sur le principe qu'il doit y avoir concordance entre les allèles de la mère et du père présumé pour toutes les DOD examinées d'une personne.

Dans notre laboratoire, nous analysons 15 STR différents à l'aide de technologies modernes de biologie moléculaire (PCR et électrophorèse capillaire) pour clarifier une relation.
 
 

Test de paternité - Quand un test génétique est-il requis et quel est le bon fournisseur ?

 
Si un enfant naît dans un mariage, le mari est automatiquement considéré comme le père légal. S'il ne croit pas être le père naturel de l'enfant, il peut le contester en cour. Si l'enfant est illégitime, le père peut le reconnaître avant ou après sa naissance à l'état civil. Si le père nie la paternité, l'autorité de protection de l'enfant et de l'adulte KESB (anciennement l'autorité de tutelle) a son mot à dire : l'enfant reçoit une assistance qui doit régler à la fois la question de la paternité (si nécessaire avec un procès) et celle de l'entretien de l'enfant. Ces deux situations constituent la base la plus courante pour effectuer un test de paternité.
 
En Suisse, les examens de paternité proposés sur Internet et effectués sans le consentement de toutes les personnes concernées (mère, enfant ou père) sont punis par la loi. Un test de paternité ou l'expertise qui en résulte n'est valable en justice que si le laboratoire possède l'autorisation d'exploitation de l'Office fédéral de la police fedpol. Ceci est soumis aux conditions définies dans la loi fédérale sur les tests génétiques sur l'être humain (LAGH) et son ordonnance sur la création de profils d'ADN en matière civile et administrative (OCPA).
 
En Suisse, les instituts de médecine légale ainsi que certains laboratoires privés reconnus par fedpol peuvent être considérés comme des fournisseurs sérieux d'analyses de paternité ADN. Selon le laboratoire, les frais d'analyse pour un contrôle de paternité sérieux (3 personnes) s'élèvent à environ 900 à 2000 francs suisses. Microsynth est l'un des fournisseurs les plus renommés en Suisse (nous proposons des analyses de paternité depuis 2003) avec un excellent rapport qualité/prix. Un contrôle de paternité typique (père, mère, enfant) ne prend qu'une semaine environ et coûte 850 CHF (sans prélèvement et hors TVA).